Publications

Nouvelles

Un pas de plus vers l’augmentation du nombre de médecins spécialistes francophones formés au Nouveau-Brunswick

Un groupe de médecins spécialistes affiliés à l’Université de Sherbrooke a participé à une rencontre le 15 octobre à Moncton afin de poursuivre les efforts mis en oeuvre quant au développement de stages de formation médicale au Nouveau-Brunswick.

« Le développement de stages avancés en médecine permettra de poursuivre les efforts mis de l’avant afin de former des médecins spécialistes ici dans la province en vue d’offrir à la population de meilleurs services de santé en français », avance Dre Sylvie Nadeau, coordonnatrice de la formation médicale postdoctorale au Centre de formation médicale du N.-B. (CFMNB).

La rencontre organisée par le CFMNB et le Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont est un premier contact officiel entre les spécialistes du Québec et du N.-B. visant l’accroissement de l’offre de stages dans quatre secteurs de spécialités.

Un pas de plus vers l'augmentation du nombre de médecins spécialistes francophones formés au Nouveau-Brunswick

« Depuis la signature de l’Entente Québec-Nouveau-Brunswick en 1996, des étapes majeures ont été franchies afin de permettre la formation dans le domaine médical au Nouveau-Brunswick. La rencontre d’aujourd’hui fait partie de ces étapes importantes qui mèneront bientôt, souhaitons-le, à une augmentation de l’offre de stages de spécialités pour nos candidates et candidats en provenance du Nouveau-Brunswick », souligne le Dr Michel H. Landry, nouveau directeur et doyen associé au CFMNB.

La médecine interne, l’obstétrique et gynécologie, la pédiatrie et la psychiatrie sont les quatre secteurs ciblés. « Nous avons la chance d’avoir des spécialistes d’expérience engagés dans la formation médicale ici au Nouveau-Brunswick. Leur contribution inestimable, en collaboration avec celle des médecins du Québec, est essentielle afin que nous puissions garantir une partie croissante de la formation des médecins spécialistes francophones offerte dans la province », poursuit Dr Landry.

Source : Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick